Planter le décor !

Rosa Rosa Rosam Rosae

La passion, le savoir, le travail d’exception d’Edouard André, de Jules & Henri Gravereaux ont signé dès ce début du 20ème siècle l’Art des Jardin.

La Roseraie de L’Haÿ-les-Roses                                Merveilleux conte d’histoire naturelle

Le fabuleux destin d’un homme, d’un village aux mille et un pétales ! La vie en roses…Joli cliché pour Jules Gravereaux (1844-1916)  L’homme passionné par la photographie créa un jardin extraordinaire. 

Jules Gravereaux, fils de menuisier, rentre à l’âge de 14 ans, comme apprenti vendeur au «Bon Marché».

Il devient chef de rayon, y fait carrière émérite et  fortune… ! Monsieur et Madame Boucicaut, sans héritier, fondateurs du célèbre magasin lui lèguent parts et rentes…

Nous sommes en 1894. Jules Gravereaux a 48 ans et prend sa retraite…Il s’offre une maison dans le petit village de l’Haÿ, au cœur de la vallée de la Marne.   

Passionné par la photographie, il y passe des heures, enfermé à développer ses clichés…

Sa femme l’invite de plus en plus souvent à aussi profiter du bon air au jardin.  

Lumière ! L’idée d’un jardin de roses. Jules Gravereaux commence sa collection, ses créations et étude de la rose. 

En 1899, il fait appel à l’architecte paysagiste Edouard André pour une meilleure mise en scène de son jardin. Berceaux de roses… Tonnelles, pergolas, treillages…Vases et mobilier de pierre…Ensemble, ils créeront un lieu, unique, de bon goût, entièrement dédié à la rose, le nommeront Roseraie !

Jules Gravereaux voyage, découvre, ajoute une note, une senteur, des pétales, les distille, il crée des parfums, sera l’initiateur des jardins de Bagatelle…

D’amateur…saluons le talent de celui devenu très vite un savant rhodologue, nommé Président d’honneur de la Section des roses de la Société Nationale d’Horticulture de France, Président d’honneur de la Société des rosiéristes français, Officier de la Légion d’Honneur, Commandeur du Mérite Agricole.

En 1902, ce bâtisseur possède déjà 4 000 variétés de rosiers cultivés et près de 1000 espèces de rosiers sauvages. Son oeuvre prospère…

En 1910, il a réalisé son rêve en réunissant toutes les formes du genre Rosa, 8 000 espèces botaniques et variétés cultivées, méthodiquement identifiées et classées.

Il confie alors à son fils Henri la mission de dessiner les plans de la Roseraie, telle qu’on la découvre de nos jours. 

Un jardin extraordinaire…un jardin savant, un jardin de plaisir et de beauté !

Aujourd’hui, à partir de l’allée de l’histoire de la rose Découverte des roses sauvages, des roses galliques antiques, en chemin les roses pimprenelles, les roses de l’Impératrice Joséphine, les roses Thé, les roses anglaises…Toutes les roses !

Inspiration…Une merveilleuse leçon de choses, celle de la rose où chacune des allées se fait page d’histoire, de géographie, de botanique, de science & de nature…

Le village de l’Haÿ devient L’Haÿ-les-Roses en 1914

Mine Fregnani